Skip to Content

Category Archives: Mariage juif

Tout ce que vous devez savoir sur le Houppa, le dais nuptial juif

Le mariage est un événement sacré pour les pratiquants du Judaïsme. C’est en effet à la fois un événement qui consacre l’amour entre deux personnes, mais aussi une union consacrée. Différents symboles doivent faire partie de la cérémonie, et parmi ceux-ci, la houppa ou dais nuptial est incontournable.

La signification de la houppa dans un mariage juif

On retrouve les premières mentions de la houppa (le mot signifie protection en hébreu) dans l’Ancien Testament. Cette « tente » s’inspire de la demeure ouverte d’Abraham. Son symbolisme premier est celui d’une maison ouverte pour accueillir les visiteurs. Elle est en effet ouverte sur les 4 côtés. De là, elle va représenter l’hospitalité et l’union. C’est aussi la représentation de la lumière divine qui illumine toutes les créations divines. Ainsi, le couple qui s’unit pourra profiter de cette splendeur.

Sous cette structure va s’établir un foyer. Les deux membres de celui-ci vont partager une vie ensemble pour créer un couple puis une famille solide. Ce projet se combine dans la tradition juive avec la réception de la Torah lorsque les Juifs se trouvaient sur le mont Sinaï. La tradition veut que les nuages alors présents aient formé le toit de la houppa qui va protéger les personnes présentes en dessous.Tout ce que vous devez savoir sur le Houppa, le dais nuptial juif

La houppa est aussi le symbole de la nouvelle maison que va créer le couple. Si elle est ouverte, c’est tout simplement pour ne pas oublier que le foyer doit être accueillant et symboliser l’hospitalité.

La cérémonie aura donc lieu sous le regard de Yahvé, mais aussi sa protection.

La houppa tient un rôle important lors d’un mariage juif. Elle abrite uniquement les trois personnes essentielles à la cérémonie, le couple (hatan, le marié, et kala, la mariée) et le rabbin. Une très grande partie de la cérémonie a en effet lieu sous celle-ci. Le lieu va accueillir en premier lieu le rabbin qui va bénir le lieu puis le couple. Échange d’anneaux, lecture de la Ketouba, signature du contrat de mariage, vin béni puis chant de l’éclat du verre brisé se déroulent sous ce dais.

Dans la tradition orthodoxe, le mariage se fait à l’extérieur et donc le dais se situe dehors. Le dais doit, en effet, être tendu alors sans intermédiaire sous le ciel.

Il s’agit donc d’un lieu important dans la tradition juive du mariage. Sans ce dais, le mariage n’est pas traditionnel et ne convient donc pas. Il n’est pas agréé par Dieu qui est également présent sous ce dais. C’est donc un symbole de la présence divine (mais aussi le premier lieu où sera formé le nouveau couple).

Au fil du temps, ce dais a quelque peu évolué. Il est ainsi possible aujourd’hui de lui apporter quelques éléments pour le personnaliser au mieux. Même si ce dais nuptial est à la fois une formalité religieuse et le symbole d’une responsabilité coutumière et historique, quelques fantaisies sont apparues. On a ainsi pu personnaliser cet élément ou ajouter des houppas extérieures en plus de la houppa principale sous laquelle se déroule la cérémonie.

Comment choisir et personnaliser le chuppah pour votre mariage juif

Le chuppah (autre nom de la houppa) est originellement un dais carré, surmonté d’un voile soutenu par 4 piliers. Ceux-ci sont fixés au sol ou soutenus par 4 personnes. Il est possible de le choisir selon ses préférences, mais aussi de le personnaliser. Vous pouvez ainsi privilégier un dais circulaire (à partir du moment où les 4 piliers sont conservés). Les piliers sont traditionnellement en bois de bouleau.Houppa de mariage juif | Wedding planner Nice

Vous pouvez construire vous-même votre propre houppa si celle-ci prendra place en extérieur ou dans une salle privée. Si vous vous mariez dans une synagogue, en principe, la houppa ne peut pas être personnalisée ou constituée par vous. Mais vous pouvez néanmoins demander. Dans certains cas, cela reste une possibilité.

La base de la houppa est constituée de 4 piliers et un voile. Vous devrez évidemment imaginer un dais suffisamment grand pour accueillir les trois protagonistes debout. Le voile est souvent un talith. Mais il est possible d’utiliser n’importe quelle toile, à partir du moment où elle est de qualité.

Vous pouvez également faire appel à des experts qui imagineront le dais parfait selon vos goûts et vos envies. Avant d’imaginer votre houppa, n’oubliez pas d’en parler à votre futur conjoint. Le lieu doit convenir aux deux fiancés.

Une houppa digne de ce nom peut être embellie par des fleurs. C’est la personnalisation la plus rencontrée. Vous pourrez ainsi faire accrocher de beaux bouquets de roses rose pâle pour s’harmoniser au mieux avec la blancheur du voile. Vous pouvez aussi imaginer un jeu de couleurs avec des pivoines ou des hortensias. Vous préférez un dais plus authentique ? Pourquoi ne pas alors ajouter des créations en branches d’olivier et d’eucalyptus ? Le contraste vert blanc sera très élégant.

Pour ce qui est de la couleur du voile et de sa matière, vous êtes libre. Néanmoins le blanc reste la base. Mais si vous désirez, vous pouvez assortir votre dais à la décoration générale que vous avez choisie pour votre cérémonie. Pour ce qui est de la matière, le coton, le velours ou encore la laine ou la soie seront d’excellents choix. Vous pouvez aussi utiliser un tissu qui a une valeur pour vous comme un ancien châle de prière. Vous pourrez ainsi le placer sur la canopée de votre structure. Ces dernières années, la soie est de plus en plus utilisée. La soie piquée est la star du moment. Elle permet en effet d’intégrer des broderies en lien avec le métier ou les passions du couple.

0 0 En savoir plus →

Les cadeaux de mariage traditionnels juifs à offrir aux mariés

Vous recherchez des idées-cadeaux à l’occasion d’un mariage traditionnel juif ? Découvrez nos conseils pour trouver les objets qui raviront le couple fraichement marié.

Comment choisir un cadeau de mariage juif en accord avec les traditions ?

L’organisation d’un mariage juif peut entremêler tradition et modernité à condition de respecter les bases de la tradition juive. Il est important de suivre les rituels tout en adoptant une décoration où se mélangent la sobriété et l’élégance.

Le mariage d’un couple juif s’accomplit selon certains rituels très codifiés et célébrés par un rabbin. Il est difficile de s’aventurer hors de ce cadre sous peine de provoquer la nullité de la célébration. En effet, afin d’être valide et de recevoir la sanctification de Dieu, un mariage juif doit impérativement suivre les rituels.

Les invités peuvent réaliser des cadeaux de mariage assez variés lors d’une cérémonie juive. Il n’y a pas de rituel concernant les présents. Il est important de faire preuve de créativité pour faire plaisir aux mariés. N’hésitez pas à opter pour des cadeaux qui durent dans le temps. Si vous faites personnaliser votre présent, il peut être intéressant de mentionner la date du mariage et le nom des époux.

Vous pouvez opter pour des objets de décoration, des éléments fonctionnels ou encore des cadeaux gourmands. L’important est de rendre heureux le couple qui vous convie. L’une des dimensions les plus essentielles d’une union juive est en effet l’engagement des invités à rendre ce moment unique et marqué par le bonheur d’être ensemble.

Les différents types de cadeaux de mariage juifs traditionnels

Même si aucune obligation n’existe quant à la nature des cadeaux à offrir à un mariage juif, il peut être intéressant de suivre des idées traditionnelles.

Une mezouzaLes cadeaux de mariage juifs traditionnels et modernes

La mezouza est un accessoire que l’on retrouve dans l’ensemble des foyers juifs. Elle est déposée à l’entrée de la maison ou de l’appartement pour conférer aux occupants une protection. Littéralement, « mezouza » signifie « montant de porte ». Il s’agit d’un petit rouleau de parchemin qui comprend les mots hébraïques du Chéma. Ils sont généralement rédigés à la main par un scribe spécialisé. La mezouza est fixée aux montants de la porte d’entrée pour rappeler aux membres du foyer leur dépendance vis-à-vis de Dieu. Il est possible de vous procurer un exemplaire personnalisé qui correspondra particulièrement au couple. Elle peut être en matériaux divers : verre, bois, argent, etc.

Un chandelier juif : la ménorah

L’un des objets les plus traditionnels que vous pouvez offrir à un couple juif est le chandelier, nommé aussi ménorah. Il s’agit d’un article emblématique et lié étroitement à la tradition juive. Il est très populaire. Il comporte sept branches. Selon vos souhaits, il est possible de trouver des modèles traditionnels ou contemporains.

Cet emblème d’Israël trouve son origine dans le livre de l’Exode. Dieu demanda à Moïse, sur le mont Sinaï, de construire un objet en or pur qui se composait d’une branche centrale entourée par six autres branches. Sa forme devait rappeler le buisson ardent, théophanie biblique. C’est encore un objet courant que l’on retrouve dans les synagogues.

Le nombre 7 lié à la ménorah fait encore référence aux six jours de la création de l’Univers. La septième branche, centrale, représente le jour du Shabbat.

Une fontaine pour Kiddouch

Il est encore possible d’offrir à des mariés une fontaine pour Kiddouch. C’est un objet indispensable dans le but d’orner une table à l’occasion de shabbat. Sélectionnez une fontaine pour Kiddouch réalisée par des artisans israéliens. Vous bénéficierez d’une manufacture haute qualité. Il existe des modèles avec des inscriptions en hébreu qui reprennent une bénédiction particulière. On déverse à l’intérieur de la fontaine du vin et on place en dessous des verres.

Des verres de Kiddouch

Décoration table mariage fleurs St Tropez

Avec la fontaine, les verres de Kiddouch sont essentiels. Il est possible de s’en procurer individuellement. Ils sont adaptés spécialement pour les fêtes de la tradition juive. Ils font partie des objets traditionnels que possèdent toutes les familles juives.

Certains modèles originaux sont magnifiques. Ils sont en matériaux divers comme de l’étain, voire de l’argent pour les modèles les plus chers.

Offrir des décorations murales juives

Si vous souhaitez offrir un cadeau pour bénir le nouveau foyer des mariés, vous pouvez songer à des décorations murales juives. Elles sont indiquées dans le cadre de la hanoukat bayit, qui correspond au fait de prononcer une bénédiction sur la maison ou l’appartement.

Il existe de nombreuses décorations murales qui feront le bonheur des mariés. C’est l’un des cadeaux les plus communs dans un mariage juif. Pensez à sélectionner un modèle qui correspond aux mariés.

Ce type de décoration murale est placé à l’entrée du logement. Les mariés songeront ainsi à votre présent chaque fois qu’ils rentreront ou sortiront de chez eux. Ces présents existent sous différentes formes comme des stickers, des tableaux ou encore des décorations murales réalisées par des artisans.

Pour fêter l’union de deux personnes de confessions juives, il est possible de vous procurer des présents classiques. Toutefois, en fonction de vos affinités avec le couple, il peut être appréciable que vous offriez des présents ancrés dans la tradition juive.

0 0 En savoir plus →

Le rôle des témoins et des demoiselles d’honneur dans un mariage juif

Le mariage juif est la consécration d’un amour qui unit un homme et une femme de confession juive. Si l’un des deux n’est pas juif, il devra alors envisager la conversion et respecter les traditions de la cérémonie maritale. En effet, le mariage judaïque est très codifié et ses règles en passent aussi par le choix scrupuleux des témoins ainsi que des demoiselles d’honneur entre autres.

Comment choisir les témoins et les demoiselles d’honneur pour un mariage juif ?

Les témoins ainsi que les demoiselles d’honneur font partie du cortège qui accompagne les mariés. Ils doivent être choisis avec soin et ils doivent être des personnes importantes aux yeux du couple puisqu’ils peuvent jouer un rôle de conseiller ou d’aidant lors de la préparation du mariage.

Le choix des témoinHouppa Mariage Cannes - Gustavo Averbuj

Le mariage juif religieux n’est pas un simple acte d’amour de deux personnes. Il a une valeur symbolique très forte auprès de la communauté, des familles respectives des futurs mariés, mais aussi auprès du Créateur. Le rabbin est chargé de mener à bien la cérémonie. Durant l’office, le contrat de mariage, appelé ketouba, doit être signé par le rabbin en personne, mais aussi par les deux témoins. Les témoins, pour respecter scrupuleusement la tradition, doivent être deux personnes de sexe masculin qui n’ont aucun lien de sang avec les époux. Ainsi, les membres de la famille ne peuvent être choisis. Bien sûr, les hommes doivent être pratiquants de la religion.

Il est donc conseillé de faire appel pour ce rôle essentiel lors d’un mariage juif à des amis d’enfance, des personnes qui vous sont chères et en qui vous avez placé toute votre confiance.

Les demoiselles d’honneur : le bras droit de la mariée

Les demoiselles d’honneur jouent un rôle qui n’est pas officiel dans un mariage juif. Pourtant leurs présences et leurs accompagnements peuvent être d’un grand secours durant les préparatifs du mariage et durant la cérémonie. Contrairement aux témoins, elles peuvent avoir un lien de sang avec les époux. Pour ce rôle, il est préférable d’avoir recours à des personnes majeures, pour lesquelles vous avez une profonde amitié et toute confiance. En effet, vous serez peut-être amené à déléguer certaines tâches lors de l’organisation de votre mariage.

Étant le bras droit de la mariée, les demoiselles d’honneur vont conseiller, aider cette dernière. De plus, elles sont généralement à l’origine de discours envers les mariés ou encore de chorégraphies de danse lors des festivités.

Les traditions du mariage juif concernant les témoins et les demoiselles d’honneur

Le rôle des témoins et des demoiselles d'honneur dans un mariage juifComme tout acte de la vie religieuse, le mariage judaïque connait ses codes, ses règles, mais aussi ses traditions. Lorsque l’on veut se marier dans la plus pure tradition, il est important de comprendre que cet acte d’amour envers son ou sa partenaire est aussi un engagement très puissant de sanctification et d’élévation spirituelle. Les personnes vous accompagnant le jour de votre mariage sont donc toutes aussi importantes que le mariage lui-même.

Quel est le rôle des témoins ?

Si, pour certains, le rôle des témoins se résume à signer le contrat de mariage, en réalité la portée symbolique de cet acte va bien plus loin.

En effet, selon la loi juive la plus ancienne, un mariage pouvait être scellé à partir du moment où l’homme prononçait, devant deux témoins hommes juifs : tu m’es à présent sanctifiée par cet anneau, selon la loi de Moïse et d’Israël. Le recours à un rabbin et à toute une cérémonie codifiée est venu bien plus tardivement. Ainsi, on comprend aisément que le rôle des témoins est indissociable de l’acte de mariage en lui-même. En ayant la charge de signer le contrat de mariage et de remettre l’anneau de l’union aux époux, le témoin apporte la preuve de la validité de cette union devant quiconque oserait la contester.

Enfin, étant une personne de confiance, il peut apporter son aide ou conseiller pour certains aspects de la fête et de la cérémonie religieuse.

Les traditions autour des demoiselles d’honneur

Les demoiselles d’honneur n’ont aucune obligation aux yeux de la loi juive. Elles n’ont pas vraiment de rôle codifié si ce n’est d’accompagner la mariée et de la soutenir dans ce qui est un des plus beaux jours de sa vie.

D’ailleurs l’épouse juive n’a pas obligation de choisir une demoiselle d’honneur. Toutefois, si elle le désire, sa demoiselle d’honneur pourra l’aider à choisir sa robe, à se vêtir avant la rencontre avec le futur époux. Elle veillera à ce que la mariée soit la plus à son aise possible. Elle rédige le discours destiné aux mariés et peut même s’occuper de l’enterrement de vie de jeune fille. Enfin, elle s’assure que toute la cérémonie se déroule selon les desiderata de la mariée afin de soulager la pression des épaules de cette dernière. La demoiselle d’honneur est la bonne fée de la mariée.

0 0 En savoir plus →

La signification profonde de la bénédiction des alliances dans un mariage juif

Pour se marier dans le respect de la tradition juive, il est essentiel de suivre certaines règles très importantes. Découvrez notre guide à propos de la signification profonde de la bénédiction des alliances dans un mariage juif. Ces éléments sont très importants pour que la sanctification de la cérémonie soit valide.

Comment choisir les alliances pour un mariage juif ?

Selon les règles relatives à la tradition juive, le port de la bague de fiançailles n’est pas nécessaire. L’engagement entre les époux implique un échange de cadeaux. Les bijoux font partie de ces présents qui permettent de célébrer les fiançailles. En général, la bague est réservée à la célébration du mariage. En effet, sa forme et son symbole représentent l’engagement de l’homme envers la femme.

La première chose à savoir pour choisir correctement les alliances pour un mariage juif est de présenter des alliances qui ne disposent d’aucun signe ni d’aucune gravure. En effet, le rabbin exige des anneaux qui ne possèdent aucune reconnaissance ostentatoire. Toutefois, certains officiants accepteront de réaliser un mariage avec des bagues préalablement gravées.

Un principe de base dans le choix d’une alliance pour un mariage juif est que l’époux ou l’épouse qui la reçoit doit être en mesure d’en apprécier la valeur. C’est pourquoi ces bagues ne doivent porter aucune pierre précieuse ou fine. En effet, peu de futurs mariés sont capables de connaître le véritable prix d’une pierre montée sur une bague, à moins de savoir quel prix elle a coûté en amont. Même les diamants ou zircons sont interdits.

Organisation mariage | Décoration Houppa Cannes & Corse

L’alliance doit être achetée par le fiancé avec ses propres ressources financières. Quant à la forme de la bague, celle-ci doit être ronde et entière. La simplicité est de mise. Néanmoins, elle peut revêtir plusieurs métaux comme un mélange d’or et d’argent ou encore d’or et de titane. Attention, l’alliance ne peut faire l’objet d’un don.

Généralement, il est apprécié que l’anneau soit en or pur. Il est alors le symbole d’une vie simple et belle que doivent rechercher les mariés. Une certaine simplicité est souhaitée dans la sélection de ce bijou.

Sachez que dans la tradition juive, il n’est pas permis de procéder à un échange d’alliance lors de la cérémonie de mariage. Quant à la bague de fiançailles, il n’y a aucune obligation d’en offrir et d’en porter.

Les traditions juives concernant les alliances et leur port

Le marié peut tout à fait utiliser une bague qu’il a reçue comme cadeau et qui lui appartienne réellement. Ainsi, il peut transmettre à son épouse un anneau qui a été détenu dans sa famille. La tradition juive n’impose pas que le marié reçoive une alliance de la part de la mariée. En effet, cet élément ne fait pas partie de la cérémonie de mariage et ne peut être sanctifié. Il n’est donc pas possible de permettre à la fiancée de donner une bague à son époux sous la Houppa. Ce geste pourrait remettre en question la sanctification de l’union.

Après le premier Kiddouch, le fiancé glisse l’alliance à l’index droit de la femme qu’il épouse. Devant deux témoins, il prononce ces mots : « Par cette bague, tu m’es consacrée selon la loi de Moïse et d’Israël. » Alors, le couple est considéré comme marié et débute les sept bénédictions ainsi que la lecture de la Ketouba.

La signification profonde de la bénédiction des alliances dans un mariage juif

Néanmoins, il est permis pour la mariée de faire don d’une alliance à son mari une fois la cérémonie de mariage terminée. Il s’agit d’un signe d’amour qui peut intervenir après le bris du verre. Ce cadeau ne peut être offert qu’une fois que la cérémonie religieuse est achevée. Le rabbin peut permettre une mise en scène de la remise de l’anneau par la mariée à son époux. Dans tous les cas, l’échange de bagues sous la Houppa risque de remettre en question la conformité de la cérémonie.

Concernant le port de l’alliance, elle doit être portée sur l’index de la main droite. Selon la tradition juive, la mariée ne doit porter aucune autre bague le jour et le soir du mariage. Après la cérémonie, il est possible de porter l’alliance sur le doigt de son choix.

Si l’épouse souhaite offrir à son époux un anneau, il est possible d’opter pour une bague juive confectionnée en Israël. Il existe des bagues de protection reproduisant des gravures de l’étoile de David. D’autres reprennent des passages de la kabbale. Chaque bague est gravée d’après une série de lettres sacrées. L’anneau est alors censé conférer une protection au marié.

La tradition juive impose de choisir avec soin l’anneau de mariage que le futur époux souhaite offrir à sa fiancée le jour de la cérémonie. Il est important que ce bijou soit acheté ou acquis sous la forme d’un présent. Lors de la célébration, seule la mariée peut recevoir cet anneau. Aucun échange de bagues ne peut avoir lieu, faute de quoi le mariage pourrait être invalidé.

0 0 En savoir plus →

Comment impliquer les parents dans l’organisation d’un mariage juif

Le mariage est une étape capitale pour tous les couples et cela est encore plus vrai pour les personnes de confession juive. Et comme pour tous les futurs mariés, ils peuvent avoir besoin d’aide pour organiser la cérémonie comme il faut. Ils peuvent alors se tourner vers leurs parents respectifs. Mais dans certains cas, ceux-ci ne sont absolument pas impliqués dans la préparation. Vous devrez alors faire preuve de subtilité pour qu’ils vous aident et qu’ils participent activement à votre mariage.

Les parents, des acteurs importants dans la tradition du mariage juif

Le cliché de la mère juive ultra possessive est bien dépassé aujourd’hui. De nombreux couples juifs se trouvent face à des parents qui, même s’ils s’intéressent à leurs enfants, ne souhaitent pas particulièrement s’investir dans la préparation de la cérémonie. Ils doivent pourtant être présents dans de nombreuses étapes de cette préparation.

Ils doivent en effet accompagner les futurs époux lors de la réunion qui a lieu à la synagogue la veille de la cérémonie pour lire la Torah. Ils devront également fournir à leurs enfants leurs actes de mariage respectifs (la Ketouba). Si par hasard, ils ne possèdent plus ce document, ils devront fournir le nom du rabbin qui a officié ainsi que la date et le lieu de la cérémonie.Mariage Villefranche-sur-Mer | Décoration florale mariage

Le père du marié doit également accompagner son fils lorsque celui-ci entre dans la synagogue puis sous la houppa. Le père de la mariée sera également présent. La future épouse est accompagnée de sa mère et future belle-mère.

Ils peuvent également s’impliquer dans la préparation et l’organisation de l’évènement. Choix de la synagogue, de la houppa, des invités, de la robe de la mariée… Comme tous les parents, leur avis sera alors important pour les futurs mariés. Si tout se passe bien, vous n’aurez pas à les convaincre de participer. Vos parents seront à vos côtés. Dans le cas contraire, vous devrez ruser pour que vos parents s’impliquent un peu plus dans cette cérémonie si importante pour vous.

Des parents qui refusent le mariage ?

Cela peut arriver. Sachez que même si vous êtes particulièrement persuasif, cela peut se solder par un échec. Si vos parents refusent ce mariage, sachez que vous n’avez pas besoin de leurs bénédictions pour passer devant le rabbin. La Halakha (dernier paragraphe de Yoré Déa chapitre 240) indique précisément que les futurs mariés n’ont pas besoin de l’accord de leurs parents. Mais si vous voulez éviter les conflits ouverts dans votre famille, mieux vaut alors tenter de ruser dans un premier temps pour leur faire accepter cette union puis pour les faire participer. Et cela peut aussi s’avérer très utile, même si vos parents acceptent votre union, mais ne veulent pas du tout s’impliquer. Leur présence et leur participation vous sont importantes. Alors voici quelques idées pour qu’ils participent avec un peu plus d’entrain à votre mariage.

Demander de l’aide

Peut-être vos parents ne s’impliquent-ils pas plus, car ils ne se sentent pas concernés par la préparation de votre cérémonie. Pourquoi alors ne pas leur demander directement de l’aide ?

Définissez des missions précises adaptées à leurs goûts et préférences. Ils pourront chercher le meilleur restaurant ou vous aider à décorer la salle ou la houppa. Ne cherchez pas à leur confier des missions particulièrement ardues. Le but n’est pas de vous débarrasser du « sale boulot », mais bien de les faire participer avec le sourire. N’oubliez pas : définissez bien les règles avant de faire participer vos parents. Ainsi ils sauront ce qu’ils peuvent faire ou ne pas faire. Cela évitera les discussions sans fin !

Petite astuce pour les intéresser plus à la cérémonie qui va se dérouler ? Gardez des zones mystérieuses. Si vous dites comment va se dérouler la cérémonie dans ses moindres détails à vos parents, ils n’auront plus besoin de s’y intéresser, ni même de participer ! En préservant quelques petites surprises, vous pourriez attiser leur curiosité. Et sans même s’en rendre compte, juste pour en savoir plus, ils pourraient s’impliquer juste pour satisfaire leur curiosité !

Être à leur écoute

Décoration houppa mariage juif Villefranche-sur-Mer - Gustavo Averbuj

La relation avec vos parents ne va pas s’arrêter parce que vous vous mariez. Alors, pourquoi ne pas profiter de cette relation si particulière ? Évidemment s’ils refusent le mariage, cette opération « confiance » sera plus difficile à mettre en œuvre. Mais s’ils ne veulent juste pas s’impliquer parce que cela ne leur convient pas ou parce qu’ils ont autre chose à faire (cela peut arriver !), vous pouvez leur demander des conseils. Vous hésitez sur un élément ? Parlez-en avec vos parents. Ils sentiront qu’ils font partie de votre vie et que vous avez besoin d’eux. Vous pouvez aussi leur demander d’en savoir plus sur votre famille. Remonter « l’histoire » avec eux favorisera leur implication.

Et pas d’inquiétude, si leurs conseils ne vous conviennent pas, vous n’êtes pas forcé de les suivre. Comme leur nom l’indique, ce ne sont que des conseils ! Mais vos parents seront ravis de vous les donner.

Les faire participer

Vos parents ne s’intéressent pas à votre union, mais ils seront quand même là pour la cérémonie ? Très bien, profitez-en pour les faire participer. Offrez-leur la possibilité d’être actifs dans les moments clefs de votre mariage (et pas uniquement pour vous conduire vers la houppa).

Ils peuvent ainsi dire un discours ou participer à la Mitzvah Tantz pour ceux qui suivent les préceptes hassidiques. Leur montrer que vous avez besoin d’eux pour réussir votre mariage peut s’avérer être une arme redoutable pour les voir s’impliquer !

Vos parents refusent toujours de participer à l’organisation de votre mariage ? Encore un petit conseil : demandez l’aide de votre organisateur de mariage ! Celui-ci a déjà fait face à ces difficultés et saura trouver les mots justes pour convaincre les récalcitrants.

0 0 En savoir plus →

Les cadeaux de mariage juifs traditionnels et modernes

Le mariage juif est un événement pour unir deux familles qui est extrêmement codifié. Afin de ne pas commettre de fausses notes, voici les cadeaux de mariage juifs traditionnels et modernes que vous pourrez offrir.

Les cadeaux traditionnels pour les mariés

Les cadeaux offerts aux mariés sont toujours liés soit au foyer, d’autant plus si le jeune couple s’installe ensemble pour la première fois, soit liés à la pratique de la religion. Tous les cadeaux ont pour idée d’aider le couple à suivre la voie de la religion juive dans la plus pure tradition. Les cadeaux que vous pouvez offrir sont :

Une mezouzaLes cadeaux de mariage juifs traditionnels et modernes

La mezouza offre une protection au foyer et à ses habitants. Cet objet s’accroche au linteau de la porte d’entrée et des autres pièces. Se déclinant en verre, bois et argent, la mezouza fait aussi office de décoration. De plus, son installation dans le foyer donne lieu à de nouvelles festivités en son honneur : hanoucca bayit qui permet une fois de plus, de réunir les proches.

Un bougeoir de Shabbat

Que serait un mariage juif traditionnel sans un bougeoir de Shabbat offert aux mariés ? Le Shabbat est au cœur de la religion, le bougeoir est donc indispensable afin que la mariée juive puisse accomplir la mitsva de l‘allumage des bougies de Shabbat. De plus, les bougeoirs sont extrêmement ouvragés et sont splendides en décoration.

Une fontaine pour Kiddouch

La fontaine est le cadeau judaica idéal à utiliser lors des Shabbat et fêtes juives. Elle se compose de 6 petits verres destinés aux invités reliés au verre Kiddouch. La fontaine pour Kiddouch est très importante pour la bénédictionautour d’une coupe de vin et elle est utilisée tous les vendredis soir et les samedis matin avant le repas de Shabbat traditionnel.

Un set pour Havdala

La Havdala marque la fin du Shabbat et est codifiée en signe de respect. Grâce à un set pour Havdala comprenant le plus souvent un bougeoir et récipient destiné à recevoir les plantes odorantes (bessamim), il est possible d’accomplir le rituel de fin de Shabbat. La cérémonie de la Havdala est un rituel multisensoriel utilisant nos sens.

Un chandelier juif

Ultra traditionnel, le chandelier de Hanouka est un indispensable du foyer dans la religion juive. En effet, le chandelier rappelle la grandeur du Créateur puisque ses huit chandelles font souvenir au miracle du second Temple de Jérusalem dont la flamme a brûlé huit jours bien qu’il n’y eût plus d’huile que pour une seule journée.

Le chandelier de Hanouka est toujours finement ouvragé dans le style le plus traditionnel jusqu’au plus moderne.

Les cadeaux pour les invités

 

Il n’y a pas vraiment de codification quant aux cadeaux que les mariés ainsi que leurs familles peuvent offrir aux invités pour les remercier. Toutefois, il est fort agréable d’avoir une petite attention particulière pour chacun d’entre eux.

Une petite plante grasse avec la date de l’événement

Idéale en décoration et demandant peu d’entretien, la plante grasse reste un cadeau très apprécié par les invités. En inscrivant la date de votre mariage sur le pot en terre cuit, cet heureux événement restera gravé pour toujours dans l’esprit de ceux que vous aimez.

Mariage Clémence et Jérémie | Décoration florale mariage juifDes bougies parfumées

Les bougies sont le cadeau à offrir à ses invités. Se déclinant en diverses senteurs, compositions et couleurs, elles ont une place de choix dans tous les foyers. De plus, si vos invités sont juifs, elles auront une grande utilité lors des diverses fêtes religieuses.

Des cadeaux gourmands

Que ce soient des dragées ou encore des petits biscuits sucrés ou salés personnalisés avec la date de votre mariage, les cadeaux gourmands sont toujours adorés. Joliment présentés, ils sont généralement aussi bons à voir que bons à déguster.

Comment choisir des cadeaux originaux et personnalisés ?

Pour choisir le cadeau original et personnalisé qui plaira au couple de jeunes mariés ou aux invités, soyez méticuleux et procédez par étape :

Le budget

Définir son budget à l’avance permet de savoir quel type de présent vous pouvez offrir. Rappelez-vous qu’un cadeau n’a pas besoin d’être très onéreux pour avoir de la valeur. Par exemple, un album photo personnalisé de vos meilleurs moments avec les mariés peut être un présent très précieux.

Les différents types de cadeaux

Dans les présents que l’on peut offrir à un mariage, il y a ceux que l’on garde en souvenirs et/ou décoration, ceux qu’on utilise par exemple des produits de beauté ou encore des ustensiles indispensables dans un foyer. Enfin, il y a les cadeaux que l’on mange ou cuisine.

Demandez conseil à la famille ou aux amis

Afin de ne pas commettre d’impairs, n’hésitez pas à vous renseigner directement sur ce qui pourrait plaire aux mariés ou aux invités.

Choisir le bon prestataire pour vos cadeaux originaux et personnalisés

Prenez le temps de comparer les différents fabricants, les produits utilisés et leur notoriété.

0 0 En savoir plus →

Comment choisir les bons prestataires pour votre mariage juif

Vous vous demandez comment choisir les bons prestataires pour un mariage juif ? Les sociétés spécialisées dans les évènements comme les mariages sont nombreuses. Toutefois, la tradition juive impose certaines exigences particulières. Découvrez nos solutions pour répondre à ces besoins essentiels dans le cadre d’un évènement religieux juif.

Où trouver des prestataires fiables ?Paloma Averbuj - Wedding Planner

Lorsqu’on prépare un mariage entre époux de confession juive, trouver des prestataires dignes de confiance peut s’avérer compliqué. GA Event Creator est une entreprise spécialisée dans la création d’évènements de prestige. Il s’agit d’un prestataire engagé pour la satisfaction de ses clients.

Vous pouvez compter sur le bouche-à-oreille pour trouver des prestataires qui pourront répondre à vos souhaits et qui respecteront les exigences de la tradition juive. Rien de mieux que l’expérience de vos proches pour découvrir l’organisateur qui correspondra à vos attentes.

Si votre recherche s’oriente sur Internet, n’hésitez pas à consulter les avis clients concernant les organisateurs d’évènements. Votre rabbin est probablement en mesure de vous recommander des wedding planners ou des spécialistes de l’évènementiel.

Comment comparer les offres et faire votre choix ?

Dans le but de trouver le prestataire qui sera capable de répondre à vos attentes pour l’organisation de votre évènement, plusieurs éléments sont à comparer. Assurez-vous que l’organisateur soit polyvalent, c’est-à-dire qu’il propose l’ensemble des services essentiels à la création et l’animation de votre moment. Dans l’idéal, vous devriez pouvoir compter sur un voire deux prestataires.

Sélectionnez un service qui comprend la décoration des tables et du lieu, notamment avec les fleurs. La société doit être à l’écoute de vos besoins et vous proposer des solutions pour mettre en place le thème que vous affectionnez. Elle doit encore être en mesure de vous offrir des conseils éclairés.

N’hésitez pas à demander aux prestataires que vous comparez des photos des évènements qu’ils ont déjà pu organiser. Vous avez encore la possibilité de consulter leurs références. Vous pourrez ainsi mesurer la qualité de l’organisation.

Un prestataire sérieux s’informe en détail à propos de votre projet. Il vous produit des solutions multiples et doit pouvoir vous produire des clichés pour étayer sa proposition. Enfin, le devis doit reprendre l’ensemble des services ainsi que les prestations qui seront déployées.

Avec un devis complet, vous serez capable de comparer avec précision différentes offres. Ne vous basez pas uniquement sur le prix final, mais sur l’étendue des services proposés.

Les éléments à prendre en compte dans votre sélection

Pour réussir votre évènement, vous devez choisir un prestataire d’excellence qui est capable de traiter l’ensemble des impératifs en rapport avec vos besoins. Pour être serein tout au long de la préparation de votre évènement, songez à sélectionner un prestataire qui propose des solutions pour l’ensemble des éléments qui constituent votre journée.

Mariage Clémence et Jérémie | Décoration florale mariage juifDes compositions florales réussies

Pour un mariage ou tout autre moment unique, vous devez pouvoir compter sur un service de création florale. Il est essentiel de choisir un professionnel qui excelle dans les couleurs et les associations en relation avec le thème principal de votre évènement. La prestation doit inclure des compositions et des décorations florales ainsi que des bouquets de fleurs dans le cadre d’un mariage. Les fleurs sont en effet essentielles dans une cérémonie.

Un expert en évènements de la tradition juive

GA Event Creator propose des solutions adaptées pour les évènements en lien avec la tradition juive. Forts de leur expérience dans le domaine, ils sauront vous accompagner tout au log du processus, et vous permettront ainsi de vous libérer du poids de l’organisation en elle-même. Faire appel à un organisateur comme GA Event Creator, c’est s’assurer que la tradition sera respectée.

Un mariage juif réussi

Un mariage juif est très codifié. Vous avez donc besoin d’un expert pour son organisation : un wedding planner. En sélectionnant un spécialiste comme GA Event Creator, vous avez l’assurance de profiter de l’expérience d’un professionnel de l’organisation de mariage. Le prestataire que vous choisirez devra être capable de créer pour vous un mariage sur un thème original ou dans le respect de la tradition.

Dans la tradition juive, la Houppa est un élément essentiel du mariage. GA Event Creator possède une véritable expérience dans la création de Houppa. Vous devez impérativement choisir un prestataire qui dispose d’une expérience dans la confection de cet élément merveilleux qui doit correspondre à vos aspirations.

Pour votre évènement, qu’il s’agisse d’un mariage ou d’une Bar Mitzvah, il est important de choisir un prestataire qui maîtrise les subtilités de la tradition juive. Il peut être intéressant de comparer plusieurs offres, mais votre attention ne doit pas se limiter au prix. Portez votre intérêt sur l’étendue des services proposés. Un bon prestataire vous livre un devis complet qui précise l’ensemble des prestations garanties. Il peut répondre à l’ensemble de vos questions et vous apporte de précieux conseils pour l’organisation d’un évènement important pour vous et vos proches.

0 0 En savoir plus →

Mariage juif : les rituels et traditions à connaître

Le mariage juif est lié à des rituels et des traditions très codifiés. Certains éléments peuvent varier en fonction d’un mariage dit traditionnel ou orthodoxe. Nous vous invitons à découvrir les principales étapes de l’union d’un couple juif.

La ketouba et le bedeken

Généralement, la cérémonie de mariage juive dure de 25 à 45 minutes. La durée varie en fonction du souhait des fiancés : lectures bibliques, rituels particuliers, chants, etc. Un mariage juif n’est jamais célébré lors de Shabbat ou pendant les fêtes religieuses.

La ketouba

La ketouba correspond à un document écrit en araméen. Cet écrit précise l’ensemble des obligations du mari envers son épouse. Celui-ci s’engage, notamment, à travailler pour sa femme et à l’honorer. Il affirme qu’il pourvoira à ses besoins selon la pratique traditionnelle qui unit deux époux juifs. Le couple doit être fondé sur des relations ancrées dans la sincérité.Mariage juif : les rituels et traditions à connaître

La ketouba renforce encore le statut de l’épouse juive et lui garantit certains privilèges. Ainsi, son droit de recourir au divorce est précisé dans ce document. La ketouba met en avant le fait que le mariage ne se limite pas uniquement à une union physique et sentimentale. Elle insiste sur le fait que cette union est une association entre deux âmes qui se vouent une entraide financière. Par ailleurs, les obligations du mari envers sa femme sont précisées sur la base de la loi juive. Les droits inaliénables de la femme juive sont aussi mis en avant.

La ketouba impose une signature par deux témoins réputés pour leur respect de la loi juive. La présence de ces témoins est essentielle pour valider le mariage. Ils permettent de témoigner de la judéité des époux et donc de leur future descendance. Le document doit être produit pour inscrire les enfants dans une école juive, leur mariage ainsi que pour une éventuelle installation définitive en Israël.

Le bedeken

Le bedeken ou badeken repose sur la tradition juive où le marié couvre à l’aide d’un voile le visage de la mariée, quelques instants avant d’aller sous la chuppah. Le bedeken fait partie intégrante de la cérémonie d’un mariage juif. Une musique accompagne cette partie du mariage. Une bénédiction est récitée pour garantir au couple une descendance.

L’origine du bedeken remontrait à la matriarche Rebecca qui se serait recouverte d’un voile avant d’aller à la rencontre d’Isaac. La mariée porte alors le voile jusqu’à la chuppah.

La chuppah et l’encerclement

La chuppah est également nommée houppa. Il s’agit d’un dais utilisé pour les cérémonies de mariage. La chuppah se compose d’un drap ou d’une étoffe qui est soutenue à l’aide de quatre piliers. Elle est fixée devant l’arche sainte ou peut être déployée par des officiants qui organisent la cérémonie. La chuppah incarne la symbolique du futur foyer où le couple bâtira sa famille.

Mariage juif : les rituels et traditions à connaître

La chuppah devrait, selon le rite orthodoxe juif, être tendue directement sous le ciel, sans structure intermédiaire. C’est pourquoi certaines synagogues disposent d’une ouverture dans le toit pour que la chuppah se trouve sous la voûte céleste. Certains juifs orthodoxes souhaitent que la cérémonie ait lieu en extérieur.

La chuppah est présente dans le Livre de Joël (2 : 16) ainsi que dans les Psaumes (19 : 6). C’est l’incarnation symbolique du foyer juif. Elle est encore ouverte aux quatre extrémités comme l’était la tente d’Abraham pour représenter l’hospitalité. En effet, selon la tradition juive, un foyer doit faire preuve d’hospitalité envers ses prochains. La chuppah n’accueille aucun mobilier dans le but de rappeler que le foyer ne tire son essence que des membres de la famille.

La chuppah incarne encore la représentation de la présence de Dieu. Le futur époux entre le premier sous la chuppah. La fiancée arrive en second pour recevoir l’hospitalité. Ce symbole rappelle que le mari a des devoirs envers son épouse.

Après la chuppah, le marié brise un verre avec son pied droit. Ce geste fait référence à la destruction du Temple de Jérusalem. Le son émis par le verre qui explose est également censé éloigner les mauvais esprits. Par ailleurs, plus les morceaux sont nombreux, plus les années de vie heureuse seront nombreuses.

Dans la tradition ashkénaze, la mariée doit faire trois ou sept fois le tour de son futur époux sous la chuppah. Il s’agirait de créer une protection spirituelle contre les mauvais esprits ainsi que les regards de convoitise portés par d’autres femmes.

Les chants et musiques traditionnels

La cérémonie religieuse a généralement lieu le matin et plutôt le dimanche. Les festivités s’enchainent le reste de la journée et de la soirée avec des danses et des chants traditionnels hassidiques.

La tradition veut que les invités soient responsables du bon déroulement de la fête, avec beaucoup de joie. Les chants hassidiques sont censés incarner la gaité ainsi que les aspirations spirituelles de l’âme. Ils invitent encore à une méditation sur certains thèmes portés par les enseignements hassidiques.

0 0 En savoir plus →

Comment réussir la préparation de votre mariage juif

Très codifié, le mariage dans la tradition hébraïque revêt une importance capitale. Au-delà de la célébration de l’amour qui unit deux êtres, le mariage est un engagement solennel auprès du Créateur. C’est pourquoi la préparation de ce dernier doit être méticuleusement pensée et préparée au moins une année à l’avance.

Les étapes clés de l’organisation

Un mariage religieux, qu’il soit de confession juive ou autre, demande une organisation rigoureuse. Certaines étapes doivent être pensées en amont.

Les invités

Commencez par dresser l’ébauche de la liste de vos invités. Elle sert à quantifier le nombre de convives approximatif. Cela vous permettra de faire des devis auprès des différents traiteurs, de louer une salle pour les festivités, le fleuriste…

N’oubliez pas de créer un listing avec les adresses et les numéros de téléphone de vos invités.

Les prestataires de serviceComment réussir la préparation de votre mariage juif

Que ce soit le photographe, le traiteur ou encore le DJ, pensez à contacter rapidement les prestataires de service. Selon les périodes, les disponibilités de chacun sont rapidement prises. Ne vous y prenez pas à la dernière minute. Votre robe doit être choisie 6 mois avant la date de la cérémonie ainsi que vos alliances.

L’administratif

Il vous faut sélectionner la date idéale pour votre mariage. Prenez en considération que certains jours du calendrier judaïque peuvent être proscrits. Vérifiez avec votre rabbin la disponibilité de la synagogue. Pensez à retirer votre dossier de mariage au Consistoire. 4 à 3 mois avant le grand jour, envoyez les faire-part. Si vous avez décidé d’une liste de mariage, pensez à la diffuser.

Se préparer au déroulé de la cérémonie

La cérémonie religieuse se déroule en plusieurs étapes. Votre rabbin peut vous en expliquer le déroulé et vous guider pour être totalement au fait le jour du mariage.

Les erreurs à éviter

Avec la quantité d’éléments à penser et à organiser lors d’un mariage juif, il est assez compréhensible que l’on puisse être débordé et commettre des impairs. Voici les deux erreurs qui peuvent vous pénaliser lors de l’organisation de votre mariage.

Ne pas prendre en compte la date de la cérémonie

La religion juive contient de nombreuses fêtes et célébrations tout au long de l’année. En dehors du jour de Shabbat, il y a d’autres dates pour lesquelles il est déconseillé, voire interdit, de se marier. Avant de planifier votre mariage, sous peine de voir le rabbin refuser d’officier le jour choisi, prenez en compte les fêtes et les jours de jeûne.

Les dates les plus favorables pour consacrer une union sont le premier jour du premier mois hébraïque, du 11, 12 et 13 Tichri (3 jours séparant Yom Kippour de la fête de Souccot), du mois de Hanouka et le jour de Hanouka spécifiquement pour un mariage rempli de lumière.

En été, tout le mois d’Eloul est très bénéfique aux unions, de même que Tou Beav qui a lieu à la mi-août.

Wedding planner Côte d'Azur | Décoration mariage Saint TropezNe pas déléguer à ses amis et proches

Pour la préparation et l’organisation de votre mariage, vous aurez beaucoup à faire et beaucoup à penser. Alors, n’hésitez pas à mettre à contribution vos proches et vos gens d’honneur. En effet, que ce soit vos parents, vos frères, sœurs ou vos demoiselles d’honneur, chacun sera enchanté de pouvoir vous apporter son aide et vous délivrer de certaines tâches annexes.

Comment planifier votre budget ?

Les mariages juifs sont somptueux et pour cause ! Mariés et familles n’hésitent pas à débourser de belles sommes pour fêter comme il se doit ce jour d’union sacrée. Entre le buffet délicieux, les nombreux invités, les fleurs, la décoration… Le budget peut vite grimper.

Prendre en compte toutes les étapes du mariage

Chaque étape du mariage depuis les faire-part jusqu’à la fin de la soirée de festivités devra être budgétisée. En effet, en dehors du repas servi aux invités, de la location de la salle de réception, des fleurs et de la décoration de cette dernière, il faut aussi budgétiser le coût du DJ s’il y en a un, du photographe pour la prestation, mais aussi pour pouvoir récupérer ses photos de mariage et toutes les prestations extérieures comme la mise en beauté de la mariée et de ses demoiselles d’honneur. Enfin, n’oubliez pas de consacrer un peu de votre budget pour le voyage de noces.

Mettre à contribution les parents ?

Les parents sont généralement (trop) impliqués dans le mariage de leurs enfants et payent souvent la majorité. Toutefois, cela reste votre mariage. Donc à vous de mettre vos conditions.

Faire des devis

Pour budgétiser le plus précisément possible votre mariage, faites des devis. Certes, cette activité est chronophage, assez redondante et peu glamour, mais elle vous permet de connaître avec précision les prestations de chaque intervenant et de choisir judicieusement celui qui vous propose exactement ce dont vous avez rêvé pour le plus beau jour de votre vie.

0 0 En savoir plus →

10 choses à savoir pour organiser un mariage juif parfait

Comme pour n’importe quel mariage, le mariage juif répond à des traditions et des pratiques importantes. Voilà un petit memento pour organiser au mieux votre cérémonie.

Les traditions à respecter

Un mariage juif est évidemment l’union de deux personnes afin de créer une nouvelle famille, mais c’est également mettre en avant le respect des traditions.

10 choses à savoir pour organiser un mariage juif parfait

La même confession

Le rituel pour cette cérémonie est particulièrement précis. Première chose à respecter pour un véritable mariage juif: les deux futurs mariés doivent être de confession juive.

La lecture de la Niddah

Plusieurs éléments doivent être pris en compte avant le mariage. Il faudra ainsi procéder à la lecture de la Niddah. Les deux fiancées devront prendre connaissance (ou réviser leurs connaissances) des lois relatives à la pureté familiale.

Le mikvé

Autre impératif : le bain de purification. Le mikvé doit être fait 48 h avant la cérémonie par la fiancée. Ce bain de purification doit être réalisé dans une eau naturelle. Contrairement aux femmes, pour ce qui concerne les hommes, le mikvé n’a rien d’obligatoire. Chacun fera alors comme il le souhaite.

Des témoins de confession juive

Les traditions imposent la présence de deux hommes de confession juive (et qui n’appartiennent pas à la famille des époux) lors de la cérémonie. Ceux-ci seront les témoins des époux.

Le jeûne

Le jour du mariage, les époux doivent traditionnellement jeûner avant la cérémonie.

Le Kabalat PanimWedding planner Côte d'Azur | Décoration mariage Saint Tropez

La cérémonie de prémariage ou Kabalat Panim est aussi une étape importante. Le couple sera alors installé sur deux vastes fauteuils rappelant un trône afin de recevoir les honneurs des invités. Ces trônes seront décorés de tulle et de fleurs. Il sera donc important de prévoir ces fauteuils et leur décoration.

Le visage couvert

Lors de la cérémonie, et avant l’entrée sous la houppa de mariage, le marié doit couvrir d’un voile le visage de sa future femme. C’est une action symbolique représentant la pudeur de la femme, mais aussi de protection. Le futur mari va alors se couvrir d’un talith avant de se diriger vers la houppa.

L’entrée sous la houppa

Le couple va alors rejoindre le rabbin sous le dais nuptial.

Les prières

La cérémonie se poursuit avec les traditionnelles prières et le vin béni.

L’entrée dans la Yi’houd

Ces actions précèdent le « départ » des mariés pour avoir plus d’intimité dans la pièce dénommée Yi’houd. La famille est ensuite conviée pour le mariage de noces ou Seouda.

Ces traditions imposent donc de faire quelques prévisions pour une organisation optimale. Il faudra ainsi réserver le mikvé pour la fiancée (et son futur époux s’il le désire). Il faudra aussi évidemment connaitre les prières afin de ne pas ânonner pendant la cérémonie. Il est donc important d’y jeter un œil avant afin d’en connaitre les grands points.

Si vous choisissez un mariage en extérieur ou dans une synagogue disposant d’un espace dédié, vous aurez à choisir votre houppa. Vous pouvez la personnaliser en choisissant les tissus, les couleurs ou encore les bouquets de fleurs qui la décoreront.

Il est aussi très important de choisir l’emplacement de la cérémonie et la date.

Comment choisir la date et le lieu ?

Le lieu généralement admis pour un mariage dans la tradition juive est la synagogue. Vous pouvez néanmoins demander que le mariage se déroule ailleurs. Pour cela, vous aurez besoin d’une dérogation accordée par votre rabbin.

Pour ce qui est de la date, il convient de préciser que celle-ci est d’une grande importance dans la tradition juive. Plusieurs jours sont propices à cette cérémonie. Ainsi le mardi est un jour propice aux unions tant du point de vue de Dieu que de ses créatures.

10 choses à savoir pour organiser un mariage juif parfait

D’autres jours relatifs aux fêtes religieuses peuvent être choisis, comme par exemple, un jour durant Roch ‘Hodech, Tichri, Kislev, le mois de Eloul, la période de Hanouka ainsi que Tou Bichevat ou Tou Béav.

À l’inverse, plusieurs jours sont fortement déconseillés, voire interdits. Il s’agit du vendredi, des jours de Chabbat (écrire est alors interdit et donc il ne sera pas possible de réaliser le contrat de mariage ou de le signer), Pourim, jeûne d’Esther, Yamim Tovim et ‘Hol Hamo’èd, les 13 et 14 d’Adar, le 17 Tamouz, tous les jours de jeûne, du 1er au 9 Av et toutes les veilles de fêtes. Pour une organisation optimale, pensez à en parler à votre futur conjoint longtemps à l’avance. Il faut en effet commencer l’organisation de la cérémonie au moins un an en avance.

 

Les éléments essentiels à inclure dans la cérémonie

Pour une organisation optimale de votre mariage dans la tradition juive, plusieurs éléments doivent être présents. Petit récapitulatif pour vous faciliter l’organisation de votre mariage.

Vous devrez évidemment penser fauteuils de roi (ou ce qui s’en rapproche le plus) pour le Kabalat Panim. Vous devrez aussi prévoir votre houppa.

Une fois la marche vers la houppa réalisée, votre mariage sera sanctifié. Pour le Kiddouchin, n’oubliez pas le verre de vin et évidemment les alliances. Les sept bénédictions précèdent la destruction du verre dans un linge ou Beth Hamikdach. Verre et linge sont deux éléments essentiels. Pour une organisation optimale vous devrez aussi ne pas négliger le vin qui sera de nouveau mis à l’honneur à la fin de la cérémonie avec les Chéva’ Brakhot. Rappelons qu’il a plusieurs significations lors d’un mariage juif : richesse, joie, bénédiction…

Si vous craignez d’oublier un élément, vous pouvez vous faire aider par un organisateur expert dans le domaine des mariages juifs qui vous permettra de ne pas stresser avant la cérémonie tout en ayant l’assurance que rien ne sera omis.

0 0 En savoir plus →

Pourquoi casse-t-on un verre sous la houppa lors d’un mariage juif ?

Le mariage juif suit un processus très détaillé, avec de nombreuses coutumes et traditions différentes. L’une des plus emblématiques est le bris de verre. Si vous avez déjà pris part à une cérémonie de mariage juive, vous vous êtes certainement demandé pourquoi le couple écrase un verre. Même si ce matériau a plusieurs significations symboliques associées au mariage, il s’agit d’un moment de commémoration de la destruction des temples juifs. Mais, pas que cela !

0 0 En savoir plus →

Quoi offrir aux mariés lors d’un mariage juif ?

Si vous avez été invité à un mariage juif, il convient d’offrir un cadeau aux jeunes mariés. Néanmoins, cela n’est pas toujours aussi simple qu’il n’y paraît. En effet, vous ne pouvez pas vous permettre de décevoir, le hatan et la kala, mais il vous faudra aussi composer avec votre budget. Pour ne pas vous tromper, voici quelques idées de cadeaux à offrir lors d’un mariage juif.

Une mezouza

0 0 En savoir plus →